แจกเครดิตฟรี 1000 ไม่ต้องฝาก_การพนันฟุตบอล กฎหมาย_สล็อต ฟรี เครดิต ถอน ได้

Accueil » Nos travaux » Soins de longue durée

Soins de longue durée

L’expression soins de longue durée fait habituellement référence à des soins à prodiguer en continu à des personnes qui ne peuvent plus s’occuper d’elles-mêmes. Les services peuvent être dispensés de fa?on continue ou intermittente, mais on présume généralement qu’ils seront dispensés ? à long terme ?, c’est-à-dire indéfiniment, à des personnes qui en ont un besoin avéré, habituellement parce qu’elles ne peuvent plus vivre seules chez elles. Les soins de longue durée sont un croisement des soins de santé que sont les soins infirmiers ou médicaux, d’une part, et des services sociaux que sont les logements subventionnés, l’aide aux ? activités de la vie quotidienne ? et la prestation de programmes de loisirs et sociaux, d’autre part. Au Canada, le développement du secteur des soins de longue durée s’est fait différemment à partir d’historiques différents dans chaque province et territoire; par conséquent, les définitions et modes de fonctionnement varient considérablement d’une région à l’autre.

La clientèle des établissements de soins de longue durée est majoritairement constituée de femmes, et leur personnel est aussi majoritairement constitué de femmes. Malgré cela, les rares recherches et documents de politique sur l’état des soins de longue durée au Canada n’abordent généralement pas l’angle des sexospécificités.

Femmes et réforme du système de santé a coordonné en 2007 un atelier qui avait pour mission d’identifier quels sont les enjeux pour les femmes en tant que pensionnaires des établissements de soins de longue durée, en tant que dispensatrices rémunérées et non rémunérées de soins aux pensionnaires de ces établissements, en tant que décideuses dans de tels établissements, ainsi qu’en tant que parentes et amies des pensionnaires de ces établissements. S’appuyant sur des travaux de recherche existants au Canada et à l’étranger, ainsi que sur l’expérience des participantes de l’atelier en tant que chercheuses, décideuses politiques et dispensatrices de soins, les différences entre les femmes ont été explorées, ainsi que les modèles et expériences communes des femmes en tant que dispensatrices de soins, pensionnaires, parentes des pensionnaires et décideuses. Le but était d’élaborer des stratégies afin d’aborder les enjeux sous l’angle de la politique, de la pratique et de la recherche.